24 juin à 17h30 – le Grand Choeur La Cantarela de Béziers vous propose La Misatango

Le grand chœur la Cantarela de Béziers

Créé en 1975, le grand chœur La Cantarela est dirigé depuis 2003 par Flavien Miannay. Cet ensemble se révèle dans les grandes œuvres du répertoire classique et se produit régulièrement dans le cadre de la saison des théâtres de Béziers. Il arrive parfois que le chœur emprunte d’autres chemins et interprète des pièces plus contemporaines comme l’adaptation de l’illustre opéra de Gershwin Porgy and Bess, des créations du compositeur Antoine Miannay ou cette messe de Palmeri créée en 1996, dansante comme un tango mais écrite en latin …

 

La Misatango ou Misa à Buenos Aires

Le grand Choeur La Cantarela de Béziers à Cassan La Misatango et Indianas

Elle a été composée en 1996 par l’Argentin Martín Palmeri et comporte tous les éléments traditionnels d’une messe (Kyrie, Gloria, Credo, etc.) mais sur des airs de tango argentin, un rythme inhabituel, dansant, envoutant. Palmeri réussit l’extraordinaire symbiose entre musique sacrée et tonalités latino-américaines ; mariage du profane et du sacré, de la musique ancienne savante avec la musique populaire argentine dans un langage contemporain. La Misatango a été jouée à Rome dans le cadre du 12e Festival de Musique et d’Art Sacré en hommage au Pape François.

Martin Palmeri
Né en 1965, élève de grands maestros argentins et new-yorkais, 1er prix en 2003 au Concours de composition de Juan Carlos Paz, chef d’orchestre et auteur de nombreuses œuvres (opéras, musique sacrée, concertos pour violoncelles et bandonéon…), Martín Palmeri compose une musique brillante et forte qui transcende la musique classique par l’apport des traditions musicales latino-américaines.

Il est un compositeur d’œuvres vocales et instrumentales, très inspiré par l’harmonie de la forme des « Tango Nuevo », y compris des opéras, des oratorios, des compositions chorales et orchestrales.

 

Indianas

Les textes de ces six chansons sont dus à de grands poètes argentins et exaltent une culture liée à la nature, aux plantes, aux éléments.

On peut rappeler que le mot « Indiana » provient de l’erreur commise par les premiers navigateurs espagnols qui, pensant avoir découvert la route vers les Indes, appelèrent «Indiens » les habitants de ces contrées.

Le compositeur a utilisé l’adjectif « Indianas », qui marque leur identité, leur origine ; ces compositions demeureront « chansons indiennes », reflet de tout le continent latino-américain.

Carlos Guastavino
Né à Santa Fe, Carlos Guastavino est l’un des créateurs musicaux les plus importants d’Argentine. Sa production dépasse les deux cents pièces, la plupart d’entre elles destinées au piano et à la voix humaine. Pianiste accompli, doué pour la mélodie, Guastavino a toujours écrit pour le piano, dont il maîtrise l’aspect virtuose et brillant, mais aussi les capacités intimistes et poétiques. Son style, tonal et d’un romantisme luxuriant, se fonde entièrement sur la musique populaire argentine. Ses pièces impressionnent immanquablement le public ; elles sont devenues un passage obligé de la musique hispanique pour voix.

Billetterie 15€, gratuité pour les moins de 12 ans
Réservations au 04 67 245 245 ou info@cassan.org

Partagez:

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.